Où en est la cause de Léonie ?

Vous êtes nombreux à nous demander où en est la cause de Léonie.

La cause suit son parcours romain.

Pour rappel, le 10 mars 2020, malgré les soucis occasionnés par l’épidémie du coronavirus, Monseigneur Jean-Claude Boulanger remettait le dossier de l’enquête diocésaine du procès en vue de la Béatification et de la Canonisation de la Servante de Dieu, Léonie Martin, Sœur Françoise-Thérèse à la Congrégation pour la Cause des saints à Rome.

Le dossier contenait 31 870 pages au format A4 !

Le 3 février 2021, la Congrégation pour la cause des saints a reconnu la validité du procès diocésain de la servante de Dieu, Léonie Martin.
Le rapporteur de la cause a été nommé en la personne du Monseigneur Maurizio Tagliaferri, une personne très expérimentée et intègre dans son jugement.

Une postulatrice a été nommée en la personne de Madame Francesca Consolini. Madame Consolini est licenciée en lettres, elle est postulatrice de nombreuses causes de canonisation, dont beaucoup ont atteint la Vénérabilité, dont certaines ont été béatifiées. C’est une grâce reçue qu’elle ait acceptée la cause de notre chère Léonie.

Elle est en train d’écrire la « Positio super vita, virtutibus et fama sanctitatis » de la Servante de Dieu ; pour cela, elle a dû examiner plus de 30 000 feuilles de documents écrits en langue étrangère. Habituellement, un tel travail prend au moins trois ans, Madame Consoloni l’a fait en un an seulement.

Avant de remettre la « Positio » au Rapporteur, ce document doit être mis en page par l’imprimeur. Le Rapporteur ne le lit généralement pas immédiatement, car il a d’autres cas à examiner et fait parfois refaire des parties ou des chapitres.

L’examen de ses vertus pourrait permettre de la déclarer vénérable nouvelle étape sur le chemin du procès en vue de la Béatification et de la Canonisation.

Un long chemin à vivre dans la confiance et la persévérance si chères à Léonie !